ANTENE 1 (PARIS ET PROVINCE)

C'est le 30 juin 1983 qu'Antène 1, animée par Michel Fizbin et Eric Fery, débarque sur les écrans de ceux qui peuvent la capter. L'émission a lieu depuis les studios de Radio Mouvance. Mais la police s'invite rapidement et le matériel est saisi. La télé réapparaît plusieurs mois plus tard. Le 8 janvier 1984, Michel Fizbin, invité de l'émission en direct de TF1, Droit de réponse, invite le public a rester branché la semaine suivante sur le canal de la première chaîne après la fin des émissions.

A la fin des émissions de TF1
Le samedi suivant, Antène 1 émet depuis un appartement du sud de Paris à 0h15 dès que le signal de TF1 quitte les ondes. Les téléspectateurs sont invités à réagir sur les antennes de la Voix du Lézard et de Ici et Maintenant. Ceux de la rive gauche et de la banlieue sud appellent les radios. Le programme d'Antène 1 consiste alors en 45 minutes de vidéo avec des clips de groupes pas connus, des extraits de film turc ou porno et un mini-western. La semaine suivante, Antène 1 renouvelle l'expérience. Puis la semaine d'après. Mais là, les choses se compliquent. TDF ne coupe pas le signal de l'émetteur de TF1 et le programme d'Antène 1 est du coup impossible à recevoir.

Antène 1 émet à Poitiers

Antène 1 va émettre dans différents lieux de France. A commencer par Poitiers où le jeudi 5 avril 1984, une émission d'une heure est diffusée entre 12h et 13h sur le canal 31. Cette expérience est réalisée en collaboration avec trois radios privées de Poitiers depuis le centre social de la Blaiserie. Mais la réception s'avère décevante. Au programme de cette première émission décentralisée, des reportages sur des problèmes sociaux locaux et sur le congrès de la Mutuelle de retraite des fonctionnaires de l'Education nationale.

De retour à Paname

Antène 1 fait son retour à Paris lors du vendredi 13 avril 1984. Elle a prévu d'émettre simultanément avec TIME et Canal 24. Si pour ces deux dernières, l'expérience tourne court, il n'en est pas de même pour Antène 1. La télé s'est installée pour l'occasion au dernier étage d'une tour sur le front de Seine. Au menu, des interventions en direct d'invités de marque, dont Alphonse Boudart, André Bercoff, alias Caton, Jean-Michel Ribes, note Libération. Puis un numéro de cuillères de Mao, de la Gazette parlée des nouveaux médias; des clips, du porno signé Hara-Kiri, de l'art vidéo à gogo. La Voix du Lézard a reçu de nombreux appels téléphoniques de téléspectateurs qui ont pu capter cette émission. Mais à minuit, la police est intervenue. Les responsables de la station ont juste eu le temps de faire disparaître le matériel via les fenêtres d'un appartement de la tour, grâce à la complicité de plusieurs locataires, témoigne Libération.

Et l'on repart en province...

Apres Toulouse, Caen, Tours et Poitiers, Antène veut émettre à Nantes. Elle annonce vouloir diffuser à 23h45 le vendredi 27 avril 1984. Mais la veille, les deux responsables d'Antène 1, Eric Fery et Michel Fitzbin, sont interpellés à Nantes et le matériel est saisi. Selon les proches des deux responsables de Antène 1, cette commission rogatoire assortie d'un mandat d'amener fait suite à la tentative de saisie du matériel d'Antène 1 par la police parisienne après une course poursuite sur les toits de Paris la semaine dernière à l'occasion d'une émission pirate, annonce l'AFP

...avant de revenir à Paris

La justice ayant prononcé un non lieu, Antène 1 reprend ses activités avec du nouveau matériel (celui qui a été saisi n'est alors pas restitué) le 14 janvier 1985 sur le canal 47. Face a tous les projets de télévision privée de grands groupes d'argent, Antène 1 montre sa volonté d''obtenir un canal sur Paris en tant que pionnier, indique un communiqué de la télé libre. De tout temps les pionniers se sont fait balayer, et Antène 1 est l'exception qui confirmera cette règle.